Les politiques monétaires ivoiriennes

Les politiques monétaires ivoiriennes

Sous les effets persistants de la COVID -19 et des répercussions négatives de la guerre en Ukraine, l’économie mondiale subit un ralentissement généralisé avec un niveau d’inflation jamais enregistré plusieurs décennies auparavant. Face à cette inflation, les banques centrales, à l’échelle internationale, ont adopté une politique monétaire restrictive.

Concernant la Côte d’Ivoire, la masse monétaire, dans ce contexte, à fin août 2022, se chiffre à 15 875,1 milliards FCFA, avec une progression de 12% en glissement annuel et de 3,4% par rapport au trimestre précédent. La dynamique des différentes sources de la création de cette masse monétaire sont les Avoirs Extérieurs Nets et le crédit au secteur privé.

Situation des sources de la création monétaire

Les Avoirs Extérieurs Nets (AEN) et le crédit intérieur, dont le cumul s’élève à 18 890,1 milliards FCFA, affichent une tendance haussière à fin août 2022. Ce cumul a enregistré une hausse de 26,1%, en progression annuelle, et son ratio par rapport à la masse monétaire se situe à 119,3%.

Les Avoirs Extérieurs Nets de la Côte d’Ivoire ont baissé de 8,4%, en rythme annuel, alors qu’ils avaient progressé de 70,1% sur la même période en 2021. Ces AEN détenus majoritairement (57,8%) par la BCEAO se situent à 4 089,1 milliards FCFA à fin août 2022 et traduisent une sortie plus que proportionnelle de devises par rapport à leur entrée dans l’économie nationale.

À fin août 2022, le coût du crédit, illustré par le taux d’intérêt débiteur moyen, a connu, en rythme annuel, une hausse en passant de 5,5% à 6,4%. Dans cet environnement économique et financier, le crédit intérieur de la Côte d’Ivoire, a enregistré une hausse de 21,4% contre13,3% en 2021. Il a également progressé de 4,1% contre 2,3%.

En ce qui concerne la circulation fiduciaire, elle atteint un en-cours de 3442,3 milliards FCFA contre 3408,9 milliards FCFA à fin août 2021. La proportion des pièces et billets en circulation, dans la masse monétaire, connaît une tendance baissière et est à son plus bas niveau depuis octobre 2020. Inversement, la proportion des dépôts transférables enregistre une tendance haussière et est à son plus haut niveau sur la même période.

L’analyse de la politique monétaire de la Côte d’Ivoire révèle une augmentation de la masse monétaire de 12,0%, soit 1703 milliards FCFA, impulsée par la hausse du crédit intérieur (+21,4%), soit 2609,2 milliards FCFA, en dépit d’une baisse des avoirs extérieurs nets de 8,4% (soit 375,8 milliards FCFA). Cette situation reflète un attrait du secteur financier pour les titres publics et traduit un regain de confiance des institutions financières vis-à-vis de l’administration ivoirienne.

Mamadou Ben

SoonniNews, le monde au cœur de l’information économique, sociale, politique et culturelle africaine🌍

Laisser un commentaire