La BAD se lance sur le marché des capitaux australien avec une obligation « kangourou » de 464 millions de dollars

La BAD se lance sur le marché des capitaux australien avec une obligation « kangourou » de 464 millions de dollars

La Banque africaine de développement (BAD) a lancé une obligation sociale « kangourou » de 600 millions de dollars australiens (464 millions de dollars américains) sur cinq ans et demi, son premier retour à la collecte de fonds australienne depuis 2018.

Une obligation kangourou, parfois appelée obligation matilda, est une obligation étrangère émise sur le marché australien par des entreprises non australiennes et libellée en monnaie australienne. Les obligations sociales de la BAD collectent des fonds pour des projets qui atténuent ou atténuent les problèmes sociaux tels que l’amélioration de l’accès à l’électricité, à l’eau et à l’assainissement.

La transaction, menée par Nomura et RBC Capital Markets, marque la plus importante transaction en dollars australiens émise par l’institution. Plus de 30 investisseurs ont participé à l’opération, avec un carnet de commandes total de plus de 775 millions de dollars australiens, ce qui a conduit à une augmentation de la taille de la transaction, passant de 250 à 300 millions de dollars australiens initialement annoncé à sa taille finale de 600 millions de dollars australiens.

Les acheteurs comprenaient une « forte cohorte » d’investisseurs australiens, selon la banque, ainsi qu’une forte représentation des gestionnaires de fonds. La banque a annoncé son intention d’émettre davantage d’obligations sociales en dollars australiens.

« En plus de la contribution importante des investisseurs socialement responsables au succès de ce commerce, il est également gratifiant de voir qu’une si grande partie des investisseurs (41 %) étaient des investisseurs nationaux, ce qui est un domaine où nous n’avons pas vu de soutien fort. historiquement. Nous sommes impatients de tirer parti de cette dynamique et de continuer à évaluer les opportunités futures sur ce marché », a déclaré Keith Werner, responsable des marchés des capitaux et des opérations financières à la BAD.

Le dollar australien est la cinquième devise dans laquelle la BAD a émis des obligations sociales depuis la création du programme en 2017, à la suite d’opérations en euros, en dollars américains, en couronnes norvégiennes et suédoises. Elle a lancé sa première obligation australienne en 2016. La trésorière de la BAD, Hassatou N’sele, a déclaré que la pandémie de Covid-19 avait entraîné une augmentation des émissions mondiales d’obligations sociales.

« Suite à l’obligation sociale révolutionnaire de 3,1 milliards de dollars US sur 3 ans » Fight Covid-19 « que nous avons émise en 2020, nous sommes heureux de voir que les marchés nationaux publics, comme le marché des obligations Kangourou, connaissent désormais un développement similaire en termes de l’intérêt d’investisseurs ESG dédiés, ce qui a fourni un élan supplémentaire nous permettant d’imprimer la plus grande transaction que nous ayons jamais réalisée en AUD ».

Laisser un commentaire