La Camerounaise Mercy Tembon est la nouvelle vice-présidente et secrétaire générale de la Banque mondiale

La Camerounaise Mercy Tembon est la nouvelle vice-présidente et secrétaire générale de la Banque mondiale

Avec plus de trente ans d’expérience en Afrique, en Asie et en Europe, le CV de Mercy Miyang Tembon parle de lui-même. La Camerounaise a été nommée vice-présidente et secrétaire générale de la Banque mondiale, poste qu’elle occupera officiellement le 1er septembre à Washington DC.

Mercy Tembon est actuellement directrice nationale de la Banque mondiale pour le Bangladesh et le Bhoutan, poste qu’elle quittera à la fin du mois d’août. Mme Tembon apporte à son nouveau rôle une connaissance approfondie des opérations de la Banque, une expérience de la promotion de la croissance économique et du développement social dans plusieurs pays, ainsi qu’une réputation dans le développement de partenariats solides avec les parties prenantes. Elle apporte également à ce poste une combinaison unique d’expériences de travail aux niveaux national et sectoriel, associée à une vaste expérience multiculturelle acquise en vivant dans différents pays et en travaillant dans plusieurs langues.

Faisant ses adieux à ses anciens collaborateurs, la nouvelle VP et Secrétaire générale de la Banque mondiale a déclaré : « Honoré d’avoir fait partie du remarquable parcours de développement du Bangladesh au cours des trois dernières années. »

Tembon a rejoint la Banque mondiale en 2000 en tant que spécialiste de l’éducation et a depuis occupé des postes de direction dans différents pays. Auparavant, elle a occupé le poste de directrice nationale pour le Caucase du Sud (Arménie, Azerbaïdjan, Géorgie) dans la région Europe et Asie centrale. Elle a également été directrice nationale de la Banque mondiale pour le Burundi et le Burkina Faso dans la région Afrique.

La nouvelle de sa nomination a été saluée dans l’espace camerounais, notamment par l’ancien candidat à la présidence, Barrister Akere Muna, qui a déclaré sur son compte Twitter : « ses prouesses intellectuelles et professionnelles n’ont d’égal que sa discrétion », a déclaré l’ancien président des avocats de l’Union panafricaine.

Mme Tembon est titulaire d’un doctorat en économie de l’éducation de l’université de Londres, en Angleterre. Avant de rejoindre la Banque mondiale, elle était chargée de recherche à l’Institute of Development Studies de l’université du Sussex, au Royaume-Uni. Elle est l’auteur de plusieurs publications sur les questions d’éducation, de genre et de croissance économique.

Laisser un commentaire