Le fonds d’investissement privé BluePeak lève 156 millions de dollars.

Le fonds d’investissement privé BluePeak lève 156 millions de dollars.

Un fonds offrant un financement par dette privée aux entreprises africaines en croissance, a annoncé une clôture finale à 156 millions de dollars. BluePeak Private Capital Fund SCSp est un gestionnaire d’actifs alternatifs qui soutient la croissance d’entreprises évolutives en Afrique par le biais de solutions de capital flexibles négociées de manière privée, similaires à la dette et incluant celle-ci, pour les entrepreneurs.

Les derniers investisseurs sont la Banque africaine de développement (BAD) et l’investisseur privé sud-africain Sango Capital : British International Investment (BII, l’institution britannique de financement du développement), la Banque européenne d’investissement (BEI), la Development Finance Corporation (DFC) américaine, FMO (la banque néerlandaise d’investissement pour les entreprises), SwedFund (l’institution suédoise de financement du développement) et la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) tunisienne.

Au cours des trois années qui ont suivi la première clôture du fonds, celui-ci a constitué un portefeuille diversifié de six entreprises pionnières opérant dans plus de 30 pays d’Afrique, employant plus de 7 500 personnes et ayant un impact sur la vie de millions de personnes. BluePeak a été créé en 2019 et est présent à Tunis, Nairobi et Londres. Elle identifie de manière proactive les domaines dans lesquels un impact positif peut être atteint et estime que les facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) contribuent de manière positive à la performance des investissements, ainsi qu’à la construction d’une économie mondiale plus stable, plus durable et plus inclusive.

Selon un communiqué de presse, « la clôture signifie l’émergence de la dette privée en tant que classe d’actifs attrayante, offrant un risque ajusté supérieur et une alternative convaincante pour les PME africaines. Le déploiement rapide de capitaux conscients dans plusieurs industries démontre l’éventail des opportunités de croissance disponibles dans la région ».

Walid Cherif, cofondateur et associé directeur de BluePeak, a déclaré : « Nous sommes enthousiastes à l’idée de passer à la phase suivante, en nous associant à des entrepreneurs ambitieux pour stimuler l’excellence opérationnelle, stimuler la croissance, renforcer les pratiques ESG et débloquer un impact positif à travers l’Afrique. »

BluePeak travaille en étroite collaboration avec ses partenaires pour encourager la croissance, l’emploi et les opportunités d’équilibrer l’égalité des sexes. Le fonds est engagé dans l’initiative 2X Challenge, une initiative phare de 2X Global, lancée pour la première fois lors du Sommet du G7 2018 en tant qu’engagement conjoint des institutions de financement du développement (IFD), avec un objectif de 3 milliards de dollars sur 3 ans, et avec un objectif plus ambitieux lors du Sommet du G7 2021 pour investir 15 milliards de dollars dans des investissements du secteur privé qui offrent aux femmes un meilleur accès aux opportunités de leadership, aux emplois de qualité, au financement, au soutien aux entreprises, et aux produits et services qui améliorent la participation économique et l’accès à l’économie. Les deux objectifs ont été dépassés et les investissements totaux dans le cadre du Défi 2X s’élèvent à 27,7 milliards de dollars.

Un rapport de 2017 de la Société financière internationale estime le « déficit de financement » des PME à 245 milliards de dollars en Afrique subsaharienne et à 138 milliards de dollars au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. La BAD indique que le déficit de financement des PME est estimé à 421 milliards de dollars en Afrique.

Source : document Société financière internationale (2017) : MSME Finance Gap, World Bank Group, Washington D.C., AfDB paper 2021 African SMES Through COVID-19 Challenges, Policy Responses and Recommendation

Laisser un commentaire