Soudan : la communauté internationale se félicite pour l’accord de trêve

Soudan : la communauté internationale se félicite pour l’accord de trêve

Les différentes parties à la crise soudanaise ont salué l’accord de trêve signé samedi à Djeddah, en Arabie saoudite, qui entre en vigueur aujourd’hui à 21 h 45, heure de Khartoum (GMT +2).

Le gouvernement, la classe politique, la société civile soudanaise et la communauté internationale ont salué le cessez-le-feu conclu le week-end dernier dans le cadre d’un conflit qui a coûté la vie à plus d’un millier de personnes, a rapporté Dabanga, un média soudanais indépendant.

« L’accord sur un cessez-le-feu à court terme de sept jours et des arrangements humanitaires, signé à Djeddah en Arabie Saoudite samedi, qui entre en vigueur à 21:45 (heure de Khartoum GMT+2) ce soir, a été salué par le gouvernement, les organisations politiques et de la société civile au Soudan et à l’étranger ». ajoute la publication.

Selon Dabanga, les Forces de soutien rapide (RSF), groupe paramilitaire local, ont salué la signature de l’accord de Jeddah et affirmé leur engagement total en faveur du cessez-le-feu, ainsi que leur volonté de faciliter l’acheminement de l’aide humanitaire et d’ouvrir des voies de passage pour les civils. Le RSF a affirmé sa détermination à mettre en œuvre le programme de réforme sécuritaire et militaire afin de parvenir à la stabilité.

Le ministère soudanais des affaires étrangères s’est félicité pour l’accord et a affirmé l’engagement du gouvernement soudanais à l’égard des dispositions de l’accord. Il a exprimé l’espoir que l’accord atteindrait les objectifs pour lesquels il a été signé et atténuerait les souffrances du peuple soudanais héroïque du fait de la guerre, a ajouté M. Dabanga.

Le sang soudanais est précieux

Le ministre saoudien des affaires étrangères, le prince Faisal bin Abdul Rahman, aurait déclaré que « le sang soudanais est précieux », soulignant l’attachement de son pays à la stabilité et à la sécurité du Soudan. Dans les déclarations aux médias qui ont suivi la signature du cessez-le-feu, il a remercié les deux parties pour leur position et leur coopération dans la conclusion de cet accord. « Le peuple soudanais attendait cet accord qui, si Dieu le veut, lui apportera beaucoup de bien », a-t-il déclaré.

Les États-Unis, les Émirats arabes unis, l’Égypte et le Conseil de coopération du Golfe ont salué l’accord.

« Il est temps de faire taire les armes et de permettre un accès humanitaire sans entrave », a déclaré le secrétaire d’État américain Anthony Blinken dans un message sur Twitter.

« J’en appelle aux deux parties pour qu’elles respectent cet accord, et le monde entier a les yeux rivés sur elles », a-t-il ajouté.

Mécanisme trilatéral et blocs régionaux

Le mécanisme trilatéral UA-IGAD-ONU a également salué l’accord et appelé les deux parties à respecter le cessez-le-feu afin de faciliter l’acheminement de l’aide. Il a aussi appelé les deux parties à respecter le cessez-le-feu.

La communauté internationale a appelé les acteurs humanitaires « à unir d’urgence leurs efforts pour soutenir le peuple soudanais en ces temps critiques ».

Forces politiques et société civile

Les forces d’opposition pour la liberté et le changement (FFC), le parti national Umma, le parti du congrès soudanais, le mouvement de libération du Soudan sous la direction de Minni Minawi (SLM-MM) ont tous publié des déclarations distinctes saluant l’accord, a rapporté la publication sur son site web.

Le barreau local et les journalistes ont pareillement salué l’accord de trêve qui permettra aux activités humanitaires de se dérouler sans heurts dans le pays ravagé par la guerre.

Ces dernières semaines, plusieurs accords de trêve n’ont pas été respectés par les deux parties belligérantes.

Laisser un commentaire